Conseils de prévention

Immédiatement après une extraction ou une chirurgie, mordre la compresse de coton pendant 45 minutes.

Pour le reste de la journée (24 heures) :

  1. Ne pas cracher
  2. Ne pas rincer la bouche
  3. Ne pas fumer (3 jours)
  4. Ne pas boire avec une paille
  5. Évitez les boissons chaudes et les aliments épicés
  6. Continuez de bien brosser ses dents 4 fois par jour. Prendre un « Q tips » humide et passer le long des dents pour bien enlever la plaque bactérienne.
  7. Évitez les efforts physiques
  8. S’il y a saignement, replacez les cotons qu’on vous a donnés ou placer un sachet de thé légèrement humecté directement sur l’endroit qui saigne et conserver une pression ferme et serrant les dents pendant au moins une demi-heure. RÉPÉTER SI NÉCESSAIRE
  9. Prendre les comprimés contre la douleur tel que prescrit (éviter l’ASPIRINE) ou nous conseillons Ibuprofène (Advil ou Motrin)
  10. Pour réduire l’ENFLURE, appliquer un sac de glace sur le côté du visage affecté pour une quinzaine de minutes chaque heure, pendant les premiers 24 heures suivant l’intervention.

Le lendemain de la chirurgie et les jours qui suivent :

  1. Une certaine enflure est normale (on peut appliquer des compresses chaudes au visage pour une période de 10 minutes à toutes les heures).
  2. S’il n’y a plus de saignement, rincez avec de l’eau tiède et du sel (1/2 cuillère à thé de sel dans 6 onces d’eau tiède).
  3. Les ecchymoses (bleus) apparaissant sur la peau disparaîtront en 5 à 7 jours sans aucun traitement.
  4. Il peut arriver que vous ayez de la difficulté à ouvrir la bouche. Ce problème devrait s’atténuer au bout de 4 à 5 jours.

Pour des informations ou questions supplémentaires, téléphonez au 450-668-1616

La maladie parodontale (de la gencive) atteint les gencives et les os qui supportent les dents. Vous en êtes peut-être atteint sans le savoir car il n’y a pas de signes avertisseurs précoces, sauf un saignement occasionnel, une rougeur autour des gencives lorsqu’on se brosse les dents et la mauvaise haleine.

Mais au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes deviennent évidents. Si on néglige de la traiter, la maladie parodontale peut entraîner le déchaussement des dents, la régression des gencives et et une mobilité des dents.

Les bactéries sont la principale cause de la maladie parodontale. Les bactéries forment une plaque qui est une pellicule collante quasi invisible, qui se forme sur les dents et qui détruit l’os. Si cette plaque dentaire n’est pas enlevée par le brossage et l’utilisation régulière de la soie dentaire, elle durcit et avec le temps forme le tartre. Vous ne pouvez pas enlever le tartre par vous-mêmes. Le seul moyen de l’enlever, c’est par une intervention appelée le détartrage. Les dentistes et les hygiénistes dentaires détartrent les dents avec des instruments spéciaux conçus pour gratter le tartre au-dessus et au-dessous de la ligne des gencives.

STADE 1 : GINGIVITE

À ce premier stade, les gencives paraissent normales, mais elles peuvent être rouges, bouffies et saigner facilement quand vous vous brossez les dents. Vous remarquerez peut-être une mauvaise haleine. Celle-ci est due à une infection causée par les bactéries contenues dans la plaque dentaire.

STADE 2 : PARODONTITE PRÉCOCE

Une parodontite précoce se déclare lorsque l’infection bactérienne se propage de la gencive à l’os qui supporte les dents. Les bactéries causent alors la formation de petits espaces ou interstices entre les gencives et les dents. On appelle ces interstices des poches. Elles sont plus profondes que les interstices normaux qui mesurent de 1 à 3 mm de profondeur. Les bactéries contenues dans la poche peuvent aussi détruire une partie de l’os.

STADE 3 : PARODONTITE MODÉRÉE

Lorsque la gencive est descendue plus bas le long de la racine, on parle de parodontite modérée. À ce stade, jusqu’au tiers de l’os a été perdu.

STADE 4 : PARODONTITE AVANCÉE

Lorsque la moitié ou plus de l’os qui maintient la dent à l’origine a été perdue et que les poches sont très profondes, on parle de parodontite avancée. La dent peut sembler plus longue parce que la racine est dénudée, et la dent peut commencer à se déchausser et finir par tomber, ou bien vous devrez la faire extraire par votre dentiste.

Plusieurs facteurs augmenteront les probabilités de développement d’une parodontite. Si la maladie est déjà présente, ces facteurs accélèreront son évolution ou rendront son contrôle plus difficile. Les facteurs les plus fréquents sont :

  1. Présence de plaque bactérienne, de tartre et inflammation des gencives (hygiène buccale insuffisante)
  2. Tabagisme : fumer plus de 5 cigarettes/jour depuis longtemps
  3. Présence de poches parodontales de 4 mm ou plus
  4. Facteurs de santé : stress, diabète, certains médicaments
  5. Grincement des dents (bruxisme)
  6. Détartrages à intervalles trop espacés chez le dentiste.
  7. Présence de « plombages » mal adaptés

Comme vous pouvez le constater, une saine hygiène buccale, c’est-à-dire le brossage régulier des dents et l’utilisation quotidienne de la soie dentaire contribue grandement à réduire les risques de maladie parodontale.

Si vous croyez présenter des symptômes de cette maladie, consultez votre dentiste !

Examen de routine et nettoyage

L’examen de routine et le nettoyage sont essentiels au maintien à long terme d’une bonne santé bucco-dentaire. Règle générale, il est recommandé de consulter son dentiste deux fois par année, soit aux 6 mois.

L’examen de routine consiste en une évaluation extra- orale et intraorale. Les dents, gencives, langue, joues et muqueuses sont examinées visuellement et des radiographies pertinentes à l’histoire dentaire du patient peuvent êtres prisent selon les besoins et à des fréquences adaptées à chacun.

L’examen permet de déceler les problèmes présents, et de prévenir la progression de diverses pathologies comme les caries, les kystes, les infections et le cancer buccal. Des technologies de pointe comme le laser pour détecter la carie (diagnodent) ou le Velscope sont utilisés lorsque requis.

Restauration

Il s’agit d’une intervention qui consiste à réparer ou reconstruire la structure d’une dent endommagée par la carie, usée ou encore brisée par un traumatisme.

Pour des réparations mineures des matériaux comme le composite (plombage blanc) ou l’amalgame (plombage gris, d’argent) sont d’ordinaire un choix logique. Mais pour des dents plus endommagées, une couronne, ou une incrustation ( comme le CEREC) sont des choix plus appropriés, et ont une longévité et une résistance plus grande.

Tél.: 450-668-1616

499, boul. des Laurentides
Laval, Québec H7G 2V2

Heures d'ouverture

Lun: 9:00 à 21:00
Mar: 7:30 à 21:00
Mer: 8:00 à 21:00
Jeu: 8:00 à 17:00
Ven: 7:30 à 16:00

Financement disponible

Nous acceptons les cartes de crédit Visa et Mastercard, le dépôt direct, les plans d’assurances dentaires, les bénéficiaires de la sécurité du revenu et dentaide.